Sélectionner une page

Faire sa mise au point.

Par Evelina Pituch

Photo, Octobre 2017, Evelina Pituch

Vous venez à peine de commencer à lire ce texte que soudain un message apparaît sur votre écran : « Votre ordinateur a besoin de redémarrer ». Vous soupirez. Machinalement, devant le choix offert à « Me le rappeler dans… », vous cliquez évidemment sur « 10 minutes ». Normal, vous veniez tout juste de commencer quelque chose et ce n’était pas un bon moment pour faire cette mise à jour. Pendant un très bref instant, vous avez considéré le redémarrage, car vous veniez à peine de commencer à lire cette page, mais il aurait fallu enregistrer tous vos documents ouverts pour ne pas perdre leur dernière version, puis il y a aussi ce courriel que vous avez commencé à écrire que vous vouliez terminer… Tantôt, ce sera mieux. À l’instant où la fenêtre se referme, vous vous dites « J’aurais dû cliquer sur « 24 heures »… le message va encore me déranger dans 9 minutes 43 secondes. » C’est bien vrai car, après cette lecture, il y a toujours votre courriel qui attend patiemment d’être envoyé… et la possibilité que le rappel vous oublie est assez mince. Alors, c’est décidé d’avance, dans 9 minutes 36 secondes, vous cliquerez sur « 24 heures ». Vous songez à quel point ces messages sont fatigants. Vous philosophez peut-être jusqu’à vous dire « Non, mais mon ordinateur n’a pas besoin de mise au point… il va très bien. Les programmes s’ouvrent vite. » C’est vrai, votre ordinateur fonctionne très bien. Il performe comme d’habitude, rien n’a visiblement changé.

Connaissez-vous des personnes qui acceptent volontiers les mises à jour requises très précisément au moment où elles se présentent, comme dans l’unité de mesure critique « là, là »? Des personnes qui se disent « Ah, enfin, une mise au point! Je l’attendais depuis un bon moment déjà celle-là! » Des personnes qui, bien que leur ordinateur fonctionne très bien en ce moment, se disent « S’il en a besoin… pourquoi pas! ». Ces personnes pourraient devoir se justifier à autrui : « Mais tu vois bien comme moi, c’est écrit très clairement : l’ordinateur a besoin de redémarrer ». Autrui, lui, dit souvent que la mise au point peut attendre, qu’elle dérange, qu’elle est inutile, que maintenant ce n’est pas le bon moment… Tantôt, ce sera bien mieux, beaucoup mieux.

* * * * *

Et vous, quelle est la dernière fois où vous avez eu besoin de redémarrer et que vous vous êtes écouté-e-s? Que vous n’avez pas cliqué sur « 24 heures »?

Nos machines nous rappellent régulièrement qu’elles ont besoin de mises à jour, de mises au point. Et nous, prenons-nous le temps de faire notre propre mise au point quand il le faut?

Cherchons-nous la plupart du temps à repousser notre mise au point à un temps ultérieur indéfini? Après tout, pourquoi ne pas continuer

ainsi, nous performons comme d’habitude, rien n’a visiblement changé? Faisons-nous ainsi, parce qu’il n’est pas toujours facile de connaître et reconnaître ses besoins de mises au point?

« Vous avez besoin de redémarrer. » Chacun a sa façon très personnelle de redémarrer. Je vous souhaite d’identifier la vôtre et surtout de respecter votre besoin. Et si vous tentez de vous défiler de votre prochaine mise au point, voici les choix sur lesquels vous pourrez cliquer :

– Redémarrer pour se centrer sur les éléments essentiels pour soi;

– Pour ajuster sa lentille à la situation, soit voir les détails plus clairement ou encore avoir une vue d’ensemble d’un paysage qui n’a pourtant pas changé;

– Pour s’expliquer dans le but d’améliorer une situation;

– Pour se développer, atteindre l’état d’esprit souhaité;

– Pour se préparer à mieux fonctionner ou (continuer de) bien fonctionner.

 

© Toute reproduction sans la permission de l’auteure est interdite.

Pour cette zone de commentaires, nous vous demandons votre adresse courriel à des fins de sécurité. 

En aucun cas votre adresse ne sera ni enregistrée ni diffusée et aucun courriel ne vous sera envoyé.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire sa mise au point.

Faire sa mise au point. Par Evelina Pituch Photo, Octobre 2017, Evelina Pituch Vous venez à peine de commencer à lire ce texte que soudain un message apparaît sur votre écran : « Votre ordinateur a besoin de redémarrer ». Vous...

Entre deux cultures

Entre deux cultures Par Johanne Harvey Baie de Montmagny, Photo, Octobre 2017, Johanne Harvey La volonté aimerait, voudrait que, lors d’un nouveau départ, il n’y ait que du neuf, rien d’ancien. À la limite, peut-être un peu mais, que des choses qui nous...

Histoire vécue

Histoire vécue Par Johanne Michel Portrait Johanne Michel, photographie numérique, 2017, Marc Ross Au printemps des balais mécaniques, nombre de piétons se pressent sur les trottoirs, tentant d’éviter les nuages de poussière soulevés, et se déploie alors...

Ma Raison, Ma Vie

Ma Raison, Ma Vie  Par Rhina Maltez D’abord une petite histoire; à vous d’y croire, ou pas… Il y a peu de temps, lors d’un moment d’inadvertance, Eddie s’est faufilé par la porte donnant sur le jardin, pour ainsi dire aller se balader dans l’inconnu avec...

Jusqu’aux rives de mon essence…

Jusqu’aux rives de mon essence… Par Myreille Bédard L’île de rêve, Photo numérique, 2017, CB « La dépression, c’est la négation de notre essence ». Voilà la phrase que j’ai un jour lancée à la volée à cette femme que j’avais jadis connue, alors qu’elle...

Au diapason

Au diapason Par Mélanie Dubé Moi, septembre 2017 L’essence... Je suis assise devant mon thème : l’essence. Je suis démunie. Complètement. Je n’ai aucune idée de quoi écrire. Je ne sais pas ce qu’est l’essence. Mais comme c’est le thème, comme c’est le...

Le nettoyeur

Le nettoyeur Par Rita Talatinian Julia est une jeune femme début trentaine au blanc de l’œil prononcé. Elle est assise sur le bord du trottoir et se tient la tête fermement comme si celle-ci allait tomber. «Les émotions sont comme des nuages qui traversent ton ciel,...
Share This

Share This

Share this post with your friends!