Sélectionner une page

J’étais; maintenant JE SUIS

Par Rhina Maltez

Je comprends et je m’écoute de mieux en mieux; je ressens et je reconnais mon Être de plus en plus; je sens que Je Suis… enfin sur Ma route.

Cela fera bientôt six ans que j’ai été diagnostiquée pour le trouble de la personnalité limite, mais cela fait déjà toute une vie que je suis à la recherche d’une guérison; toute une vie à Ma recherche. Pendant longtemps j’ai ri, j’ai dansé et j’ai aimé tout autant avec passion qu’avec rage, ma colère fraternisait avec ma douceur, ma générosité était teintée d’égoïsme, mon charme séduisait ma simplicité… et mon âme quant à elle, seule dans un coin, criait, sans toutefois se faire entendre, sans pouvoir dire un mot; impuissante et non-aimée.

Mon parcours, avec tous les sentiers que j’ai choisis d’emprunter, m’a emmenée il y a plus d’un an sur un tapis de yoga. Un jour, allongée sur celui-ci, lors d’un bref moment de sérénité, entre deux respirations : j’ai compris. Depuis, j’apprends à faire la paix avec qui Je Suis. J’existe et je choisis; je ressens et je vis; je comprends, je pense et j’agis. C’est un travail quotidien de prendre conscience de qui je suis réellement et de tout le pouvoir qui dort en moi. C’est toute une tâche de penser, de parler et d’agir en toute honnêteté et de reconnaître mon entièreté en toute authenticité. Mais encore faut-il apprendre à donner à mon âme tout l’amour pendant longtemps si désiré; amour dont je suis la seule en mesure de lui donner.

Entre-temps, j’apprends à être reconnaissante envers moi-même et je me dis : Merci; merci  Rhina pour chaque fois que tu as eu à faire un choix malgré tes insécurités, merci d’avoir réalisé qu’un jour tu as causé de la peine à des personnes qui ne faisaient que t’aimer et merci de t’être pardonnée pour cela, ainsi que pour ne pas avoir su aimer comme tu l’aurais souhaité. Merci aussi de te retrouver de plus en plus à chaque jour et merci de recevoir à bras ouverts, l’humilité et la simplicité. Finalement, merci Rhina d’avoir été capable de surmonter tant d’obstacles et de défis, d’avoir décidé de te relever et d’avoir eu le courage d’entreprendre ce sentier tant redouté.

Celui (ce sentier) qui passe par maintes côtes, collines et montagnes; celui dans lequel il m’est difficile de voir la fin, mais dans lequel Je Sais que je suis capable de marcher, car ses côtes et ses montagnes ne sont plus infranchissables désormais. Autrefois, elles m’avaient demandé beaucoup de force de survie, mais aujourd’hui je suis prête à les franchir avec toute la force de mon Âme, cette force intérieure qui me permet de respirer; celle qui me donne la Vie. Il y a peu, j’ai entrepris une trajectoire qui me fait Voir, Comprendre et Grandir et dans laquelle je retrouve sérénité, gratitude, harmonie et Amour. Cela signifie beaucoup de travail sur soi certes, mais je Sais que les montagnes de ma vie ne seront plus des obstacles; elles Seront là tout simplement et formeront un paysage aux couleurs si vives et si apaisantes à la fois.

Mon nouveau sentier se peint un jour à la fois, le résultat final est donc incertain. Toutefois, j’y vois déjà des arbres aux feuilles teintées de verts et de rouges flamboyants et des cascades redoutables qui se transforment en de calmes rivières. Je vois aussi des aigles voler si haut et j’entends des chants d’oiseaux à la fenêtre de mon balcon; et puis, le sifflement du vent qui me chuchote à l’oreille : confiance, je suis là, tout va bien, tout ira bien.

En écrivant ces mots je souris. Je souris, car mon cœur est apaisé et ému d’être rendu… ici, maintenant, là. Désormais, je vois la Vie comme un parcours et je ne cherche plus une destination. Il est vrai que ma force intérieure, ma lumière, mon âme, mon esprit, ma volonté, mon courage, mon pouvoir – je vous laisse le choix du terme! – ne me donne pas la recette magique du bonheur et du succès, mais elle me donne toutes les forces nécessaires pour Vivre chaque expérience et Apprendre de chaque défi. Ces forces sont mes connaissances, mes aptitudes, mon bagage, ainsi que l’Amour et la gratitude qu’aujourd’hui je ressens; lesquelles j’apprends non seulement à utiliser, mais aussi à partager; c’est là où se trouve Mon bonheur, Mon succès.

À chaque jour, partout où je vais et quoi que je fasse, je laisse donc mon Être m’accompagner. J’essaie de lui tenir la main et de ne pas la lui lâcher car ainsi, Je Suis, dans chaque petit geste, chaque pensée, chaque sensation et chaque émotion; c’est ici que mon Yoga est créé, car il devient  l’union de mon Esprit, de mon Corps et de mon Âme. C’est mon objectif journalier, mon engagement quotidien.

Mon nouveau sentier se peint un jour à la fois, le résultat final est donc incertain. Je ne sais pas où je serai rendue dans six mois, un an et encore moins dans trois ans, mais je sais que je serai sur mon vrai chemin. Un chemin dans lequel j’honore la vie qui m’a été donnée et celle que j’ai choisie; Mon chemin, là où Je Suis, là où Je Suis mes propres forces et mes propres possibilités; rien ne pouvant plus m’arrêter, retrouvant ainsi ma liberté. Alors je crois que ça vaut le coup d’essayer!

« La force ne vient pas d’une capacité physique, mais d’une volonté indomptable. »

-Gandhi

 

© Toute reproduction sans la permission de l’auteure est interdite.

Pour cette zone de commentaires, nous vous demandons votre adresse courriel à des fins de sécurité. 

En aucun cas votre adresse ne sera ni enregistrée ni diffusée et aucun courriel ne vous sera envoyé.

4 Commentaires

  1. Johanne Harvey

    Merci pour ce magnifique texte!C’était comme si chacun de tes mots me parlait.Encore merci.

    Réponse
    • Lorraine Déry

      Texte d’une authenticité admirable précédée de recherches, de découvertes et de retour à la source profonde du Moi…vers lequel s’oriente, à travers le Yoga, un programme de Vie basé sur la simplicité et la gratitude.
      Texte d’une telle profondeur qui mérite une sérieuse réflexion et une grande admiration pour celle qui l’a rédigé.

      Réponse
      • Rhina Maltez

        Je suis touchée et honorée. Je suis submergée de gratitude et j’ai envie de remercier encore et encore, toutes ces personnes qui ont un jour été ainsi que celles qui sont aujourd’hui dans mon chemin et qui m’aident à voir, à comprendre et à ressentir, autant qui je suis réellement, que ce qu’est la vie véritablement.

        Merci Lorraine Déry; merci pour qui tu es dans toute ton entièreté. Un jour, alors que j’allais à peine avoir 10 ans, sans t’en apercevoir, tu m’as tendu la main pour me sortir de la noirceur; et puis j’ai entrevu une étincelle. Sache que tes encouragements m’ont toujours suivie; tu avais vu en moi celle qu’aujourd’hui je vois enfin. Merci du fond du cœur et merci de faire sourire mon âme!

        Réponse
    • Rhina Maltez

      Merci à toi Johanne! Cela me touche et ça m’encourage.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un, deux, trois

  Un, deux, trois Par Johanne Harvey Souvent j'oublie que les performances et les victoires ne sont pas seules à donner un sens à la vie, que c'est au contraire dans les moments plus délicats, où la détente et les sentiments trouvent leur place, que les battants...
Read More

Le labyrinthe de ma psyché

Le labyrinthe de ma psyché Par Marie Gagné Prélude Poupée de chiffon Poupée de chiffon toute rapiécée Observe le sablier du temps se vider lentement Peurs et angoisses cristallisent sa vie Vacillant entre les regrets de son passé et la crainte de son devenir D’un...
Read More

On ne fait pas d’erreurs

On ne fait pas d’erreurs Par Joanie Thériault     « Le chemin qu’on a fait, c’est parce qu’on a eu à le faire. C’est parce qu’on fait ce qu’on fait, qu’on est ce qu’on est. C’est pas des erreurs, y’a pas d’erreurs, y’a juste des chemins. » André Sauvé Quand...
Read More

Je suis un roseau

Je suis un roseau Par Myreille Bédard L'arbre mort, Acrylique et pastel sec sur carton, 39x51cm, 2000, Sylviane Chaurand Je suis un roseau Je suis un roseau, je plie, mais ne romps pas….  Du plus loin de ma souvenance, j’ai  souvent dû faire des compromis...
Read More

La nature occupationnelle de l’être humain

La nature occupationnelle de l'être humain Par Catherine Briand Chère Mélanie, J’aimerais t’amener dans la découverte de la nature profondément occupationnelle de l’être humain; le « faire » comme manifestation de « l’être ». Le « faire » qui nous définit, nous permet...
Read More

Trilogie des possibilités

Je suis un lapin sauvage

Mère nature a pourvu toute espèce animale d’un instinct de survie qui le pousse, face à un danger, à attaquer ou à fuir. Tous? Non! Il y a le lapin sauvage qui préfère, lui, s’écraser au sol et se camoufler pour passer le plus inaperçu possible.

Read More

Copyrighted Image

Share This

Share This

Share this post with your friends!