Sélectionner une page

La légèreté ou le complexe de la tortue

Par Johanne Harvey

L’envol, Acrylique sur canevas, Juin 2017, Johanne Harvey

« On ne se sent jamais aussi peu présent que quand on ne se sent pas vu, c’est impossible d’être présent quand on ne nous voit pas. Et cela devient un cercle vicieux, parce que moins on vous remarque, moins vous vous sentez exister. Il n’y a pas de place pour vous…. À l’inverse, vous êtes le plus présent quand on vous voit le plus… et puis il faut bien dire que les autres corroborent toujours la manière dont vous vous voyez. » (1)

Souvent, on associe légèreté avec superficiel, irresponsable, facile, trop facile. Le dictionnaire Larousse parle d’aisance et de facilité dans les mouvements, ce qui me plaît et m’inspire beaucoup plus…

Cela fait des mois que je me questionne et souhaite être plus légère, sans savoir comment faire… Comme une tortue, j’avance lentement, oscillant intérieurement entre j’avance ou je freine, entre l’espoir et la peur, entre les rêves et les certitudes. Je prépare mon départ à petit pas, parfois avec difficulté et lourdeur, parfois avec légèreté et aisance. Je me réconforte en me disant que, si sur la terre une tortue est lourde et gauche, une fois dans l’eau, c’est autre chose. L’animal pataud devient agile et gracieux.

Ah! La légèreté, comme un souffle d’air qui change une perspective. La légèreté c’est aussi de l’humour qui aide à se dégager d’une situation trop lourde. La légèreté qui permet de sortir du tout ou rien. L’été dernier, sur mon lit d’hôpital, confrontée à ces blocages à répétition à l’intérieur de moi, je me disais qu’il devait bien y avoir un sens à tout cela, mais je ne trouvais pas. J’avais beau essayer de lâcher prise, ça ne fonctionnait pas, ça ne me procurait qu’une sensation de perte et de terreur. J’ai essayé en vain d’imaginer à l’intérieur de moi une source qui devenait un ruisseau, puis une rivière, pour que l’énergie, la vie circule de nouveau… Puis, un jour dans le cadre d’une séance d’hypnose, j’ai fait un exercice consistant à imaginer des ballons à l’intérieur de mes bras, puis dans le reste de mon corps. De l’air, je manquais d’air…

Ces dernières semaines je suis passée en mode effort et j’en ai perdu ma joie. La présence aussi. Amy Cuddy, dans son livre, explique « que pour laisser passer les émotions, les sentiments, la nuance et la présence, la clé c’est la relaxation. » Attention ralentissement … La clé de la présence c’est la relaxation…

Se donner la permission de faire quelque chose qui nous fait du bien. Assumer ses convictions et ses failles, en rire aussi. Quand légèreté peut rimer avec confiance et détente. Rétrospectivement, je réalise que  les meilleurs moments de ma vie correspondent à des périodes où je me sentais plus légère, plus joyeuse et optimiste,  plus ouverte et moins frileuse, avec une confiance en mes ressources intérieures. Faire les choses à ma manière, avec un mélange de responsabilité et de légèreté. Ce qui va à l’encontre de notre éducation qui nous a appris la valeur de l’effort, du travail et de la souffrance. Stop! Je commence tout doucement, progressivement à me dire oui mais… et si la facilité était le chemin?

Comme la tortue, ma maison se déplace avec moi. Ca y est, c’est fait! J’ai résilié mon bail et j’ai donné ma démission au travail. À partir du 31 août, je n’aurai plus ni travail ni maison. Je ne sais pas où je vais habiter,  car cela dépendra de là où je trouverai un emploi. Étrangement, je me sens plus curieuse qu’inquiète. Je savoure ce moment et je sens le basculement à l’intérieur de moi, un dégagement, une ouverture, de la légèreté et de la joie. Et ce, même si par moment la peur est aussi présente, j’arrive à me poser avec….

Je découvre que la réflexion qui mène à l’écriture m’aide à me rassembler. J’aime chercher le mot juste afin que chaque mot soit à sa place, comme dans une partition musicale. Le fait de vous transmettre mes pensées les plus intimes et d’ainsi m’exposer me libère.

Alors, chères consoeurs écrivaines, je vous remercie de me lire: Votre regard m’est précieux

(1) Amy Cuddy “Montrez-leur qui vous êtes. Modifier votre attitude corporelle pour atteindre vos rêves”, Éditions Marabout

 

© Toute reproduction sans la permission de l’auteure est interdite.

Pour cette zone de commentaires, nous vous demandons votre adresse courriel à des fins de sécurité. 

En aucun cas votre adresse ne sera ni enregistrée ni diffusée et aucun courriel ne vous sera envoyé.

6 Commentaires

  1. michèle Clément

    Voilà un texte inspirant qui me rejoint sur plusieurs plans.

    Réponse
    • Johanne Harvey

      Merci Michèle.

      Réponse
  2. Rhina Maltez

    Un petit pas de plus, à chaque jour, vers l’avant; oser aller vers l’inconnu et se voir grandir à chaque fois. Johanne, je vois dans ton texte, courage, pouvoir et amour de soi.

    Réponse
    • Johanne Harvey

      Merci Rhina.

      Réponse
  3. Marie Gagné

    Je prend un temps pour te dire que tu me touches profondément.

    Voici ce que j’ai trouvé sur internet en lien avec la symbolique de la tortue.

    « TORTUE : dans l’imaginaire autochtone, la tortue est associée aux grands mythes de la création du monde. Lent et tenace, cet animal symbolise la sagesse et la persévérance. De nobles qualités qui ont permis aux nations autochtones de survivre, depuis des millénaires, en terre d’Amérique. Elle est également le symbole de la santé. Le plus ancien symbole de la planète Terre ; elle personnifie la déesse de l’énergie et la Mère éternelle. La tortue représente la Terre-Mère dans la croyance indienne. Sa carapace est son bouclier de protection. Le fait qu’elle fasse couver ses œufs par le soleil enseigne qu’il faut mûrement réfléchir à ses idées avant de les dévoiler. Sa lenteur nous indique qu’il ne faut pas précipiter les choses, que cela viendra en son temps et son heure. Elle nous enseigne qu’il faut protéger nos sentiments et se retirer en soi. »

    Lien internet:
    http://www.banditasbijoux.com/fr/content/9-symboliques-amerindiennes

    Réponse
    • Johanne Harvey

      Chère Marie merci, merci.Je suis très contente de savoir tout ce que la tortue représente.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis un zèbre de la savane libre et léger

Je suis un zèbre de la savane libre et léger Par Catherine Briand Zèbre, collage, 2017, Mélanie Dubé «Vivre, ce n’est pas attendre que l’orage passe. Vivre, c’est danser sous la pluie.» - Auteur inconnu Pour moi, la légèreté signifie liberté. Exister et vivre...
Read More

La gravité de la légèreté

La gravité de la légèreté Par Myreille Bédard Sans titre, Fusain, Bérengère Bélanger « On devrait consacrer le temps très bref que l’on passe en ce monde à essayer de se réveiller du sommeil de la gravité.» - Dzigar Kongtrul Rinpoché. Le bonheur est entre vos mains -...
Read More

Variations légères

Variations légères Par Mélanie Dubé https://pixabay.com Une tortue? dans mon bureau, interloquée, 16 et 17 juin 2017 À la lecture du texte initiateur, je me suis demandé : «Si j’étais une tortue, marcherais-je sur la terre ferme, lourde, ou nagerais-je dans l’eau,...
Read More

La légèreté ou le complexe de la tortue

La légèreté ou le complexe de la tortue Par Johanne Harvey L'envol, Acrylique sur canevas, Juin 2017, Johanne Harvey « On ne se sent jamais aussi peu présent que quand on ne se sent pas vu, c'est impossible d'être présent quand on ne nous voit pas. Et cela devient un...
Read More

Copyrighted Image

Share This

Share This

Share this post with your friends!