Sélectionner une page

Le spectre maladie-folie

Par Joanie Thériault

Sans titre, acrylique et papier mâché sur canevas 16X18, 2017, S.D.

Je me dois de revenir sur les propos de Catherine dans ce texte, à l’effet que la folie et la maladie mentale sont vraiment les deux opposés d’un spectre. Trop souvent, trop de gens confondent la folie et la maladie mentale. Et j’ai une folle envie de parler de cela.

C’est ce qui arrive à l’auteur de l’œuvre que j’ai choisie pour illustrer mon texte. C’est quelqu’un de très proche de moi qui, comme le dit Catherine, « sombre dans le regard des autres qui ont peur et qui stigmatisent ». Et j’ajouterais, qui ne comprennent rien et n’essaient pas de s’ouvrir pour comprendre. Certains proches de cette personne ont tenté de lui faire porter la responsabilité de sa situation. « C’est de ta faute si tu es comme ça maintenant! »… « Tu avais juste à pas faire cette job-là, à choisir un autre travail ». Ça, c’est des vrais mots qui sont vraiment sortis de la bouche de certaines personnes… hé oui, en 2017 mesdames et messieurs! « Il est viré fou », ont pensé certains.

Il y a des gens avec des jobs hautement stressantes; les policiers, ambulanciers, pompiers, militaires, urgentologues, enseignants et j’en passe, pour qui, la population en général s’explique (peut-être) qu’ils puissent souffrir d’une maladie mentale un jour. Mais prenez une personne avec la job la moins stressante de la terre, je ne sais pas moi, réceptionniste dans un centre de câlinage des bébés animaux. Y’a-tu de quoi de plus cute que des bébés animaux tout doux à caresser ? Bon, ben cette personne qui semble avoir la job la plus paisible pourrait quand même avoir à vivre avec la maladie mentale dans sa vie. On sait ça. Je me trompe : JE sais ça. Les professionnels du milieu de la santé savent ça (pas tous), les personnes qui connaissent quelqu’un qui a vécu avec la maladie savent ça (pas tous). Ben… pas TOUT le monde sait ça, pas ASSEZ de monde sait ça et faudrait que TOUT le monde sache ça!

Ça fait que je me permets de ramener à l’avant plan toutes les stratégies, toutes les campagnes de sensibilisation à la maladie mentale qu’on voit, et ce de plus en plus. Vous comprenez pourquoi maintenant ? Il faut, encore aujourd’hui, ne jamais lâcher le filon de la sensibilisation. J’y crois et ça va finir par porter fruits, faut voir le verre à moitié plein, tsé!

J’en reviens à cet homme qui m’est cher et qui est compris par peu de gens de son entourage. J’en reviens à lui et à la folie (c’est ça le thème dont je dois parler, je me recentre). Moi, je fais partie des privilégiés qui ont eu accès à la folie de la vie (comme le dit Catherine) de cette personne. Parce qu’on est quand même quelques-uns à graviter autour de lui et qui allons au-delà de la maladie. Cette folie de la vie qui triomphe en ce moment. Cette folie de la vie a amené cet homme à utiliser l’art pour s’exprimer. Et le bien que ça lui fait! Vraiment! Cette œuvre qu’il m’a offerte, et que je me permets de partager ici, c’est l’expression de sa détresse, du désordre de son cerveau. Il a illustré ses voix. C’est comme ça qu’il les appelle, ce sont les mots qu’il a utilisés pour me parler des voix qu’il entend, ses voix. Et les mettre sur cette toile, c’est ce qui lui a sauvé la vie… pour vrai… littéralement… c’est ce qui l’a empêché de commettre l’irréparable. Cette folie créative s’est emparée de lui et l’a sauvé. C’est beau hein?!

Avoir fait place à cette folie l’a amené à créer davantage, à être connecté toujours un peu plus sur lui-même. Ça l’a amené à aller encore plus loin dans la folie, ça l’a conduit à ses rêves les plus fous (Catherine a parlé de ça aussi). Il s’est dit qu’il aimerait voyager, seul, marcher et découvrir. Sa folie lui a dit que c’est ce qui lui ferait du bien. Et bien, c’est ce qu’il a fait. Il a fait ses bagages, grisé par cette folie vitale qui commençait à l’habiter, heureux de s’être choisi et il est parti marcher sur le chemin de Compostelle.

Quand je lui ai parlé la semaine passée, il m’a raconté toutes ses aventures, il m’a dit à quel point il était bien et fier de lui. Il cultive sa folie intérieure et je sais qu’à son retour, il continuera de l’alimenter cette folie, la folie de la vie.

 

© Toute reproduction sans la permission de l’auteure est interdite.

Pour cette zone de commentaires, nous vous demandons votre adresse courriel à des fins de sécurité. 

En aucun cas votre adresse ne sera ni enregistrée ni diffusée et aucun courriel ne vous sera envoyé.

1 Commentaire

  1. Catherine Briand

    Wow! Merci Joanie. Quel beau témoignage d’espoir.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ma folie

Ma folie Par Johanne Harvey       Tu es mon amour Ma clameur mon bramement Tu es mon amour ma ceinture flêchée d'univers Ma danse carrée des quatre coins d'horizon Le rouet des échevaux de mon espoir Tu es ma réconciliation batailleuse Mon murmure de...
Read More

Le spectre maladie-folie

Le spectre maladie-folie Par Joanie Thériault Sans titre, acrylique et papier mâché sur canevas 16X18, 2017, S.D. Je me dois de revenir sur les propos de Catherine dans ce texte, à l’effet que la folie et la maladie mentale sont vraiment les deux opposés d’un spectre....
Read More

Maudit qu’t’es folle!

Maudit qu't'es  folle! Par Myreille Bédard       « Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion. » Saint-Augustin Nature morte follement vivante, Photo numérique, 2017, Myreille Bédard Maudit qu’t’es folle!! Combien de fois...
Read More

Viva la vida

Viva la vida Par Mélanie Dubé Viva la vida, Procédés mixtes sur canevas récupéré, 2017, Mélanie Dubé Dans mon bureau, entourée de quatre toiles non achevées, mon tablier maculé de couleurs, cinquième jour d’une lutte acharnée contre la Mort, je réponds à Catherine....
Read More

Au pays de la Folie

Au pays de la folie Par Marie Gagné Patchwork de petits dessins et croquis, Crayons feutres, aquarelle, stylo bille, encre de couleur et autres médiums, Marie Gagné Brin de sagesse au-delà de la folie. Acrylique sur canevas, 12"x12"x2", Marie Gagné "On ne peut voir la...
Read More

La folie de vie : un trésor

La folie de vie : un trésor Par Catherine Briand Effervescence. Mélanie Dubé Idée, parole, actions déraisonnables, insensées : Des folies de jeunesse. Dire des folies. Dépense excessive, inconsidérée : Vous avez fait une folie en nous offrant ceci. Engouement,...
Read More

Copyrighted Image

Share This

Share This

Share this post with your friends!