Sélectionner une page

Le temps d’un instant…

Par Myreille Bédard

Ni ciel, ni fleuve, Photo numérique retouchée, 2017, Myreille Bédard

Le temps d’un instant…

« Un instant s.v.p. », me répondit la dame, alors que je m’apprêtais à lui faire ma demande. Je restai là, prostrée devant le poste d’accueil, observant ses gestes vifs et précis à travers la vitre qui séparait son univers du mien. Puis, tout devint flou et mon esprit s’évada.

Je me retrouvai dans un étrange labyrinthe aux multiples couloirs donnant sur une interminable série de portes, chacune ornée d’un symbole différent que je ne comprenais pas. J’avançai au hasard à pas lents vers l’une d’elles, attirée par la lumière qui fusait de sous le seuil. Une lumière bleutée, de ce bleu que l’on peut entrevoir en scrutant les cieux d’automne après une ondée matinale, lorsque le soleil réapparaît. J’hésitai avant de saisir la poignée qui scintillait, telle un astre dans la nuit polaire. Le temps semblait s’être soudainement suspendu. J’avais perdu tout repère. Une sensation d’apesanteur doucement m’envahissait…

Dès que j’ouvris la porte, une immense force d’attraction m’aspira vers son centre. Je n’habitais plus mon corps, celui qui souffre, mais un espace indéfini et vaste, sans contours précis. Mes perceptions sensorielles étaient démultipliées, comme si mes capteurs ne faisaient qu’un avec  tout ce qui m’entourait. Je devenais l’air soufflant sur les plaines, la fleur qui s’incline sous les gouttelettes de la rosée, la montagne qui sommeille dans le lointain, le guépard qui s’élance sur sa proie, l’enfant qui gémit sous les décombres après un tremblement de terre. J’étais tout cela en même temps. Il n’y avait plus d’avant ni d’après, plus d’ici ni de là, le temps et l’espace n’existaient plus.

Mon esprit semblait s’être dilaté et je n’arrivais plus à diriger mes pensées qui s’effilochaient comme de la ouate dans un vide sidéral. Je me projetais dans des scènes qui se superposaient, toutes plus insolites les unes que les autres, sans aucune chronologie ni logique. Soudain, ce tourbillon hypnotique s’accéléra à une vitesse supérieure à celle de la lumière jusqu’à ce que je traverse de nouveau la porte que j’avais franchie. Puis, plus rien…

J’entendis une voix au loin qui m’interpelait. « Madame, madame! Comment puis-je vous aider? » Je me retrouvai devant le poste d’accueil sans pouvoir expliquer ce qui venait de se passer. Depuis quand étais-je là? Et pourquoi étais-je venue? Comme si j’arrivais d’un autre monde où la douleur et le poids du temps sur notre corps n’existent pas. Là, où l’instant et l’éternité se confondent. Je regardai la dame derrière la vitre, lui souris, puis m’en allai, sans savoir où le chemin me mènerait.

 

© Toute reproduction sans la permission de l’auteure est interdite.

 

Pour cette zone de commentaires, nous vous demandons votre adresse courriel à des fins de sécurité. 

En aucun cas votre adresse ne sera ni enregistrée ni diffusée et aucun courriel ne vous sera envoyé.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Moments d’observation

Moments d’observation Par Catherine Briand Photographie de Freddie Wilde (avec l’autorisation de Mélanie Dubé) Je sors d’une période de repos… Une période remplie de moments de silence, d’observation, mais aussi de moments de mouvement… Des mouvements...

Le temps d’un instant…

Le temps d’un instant… Par Myreille Bédard Ni ciel, ni fleuve, Photo numérique retouchée, 2017, Myreille Bédard Le temps d’un instant… « Un instant s.v.p. », me répondit la dame, alors que je m’apprêtais à lui faire ma demande. Je restai là, prostrée...

Vivre l’instant présent ou le sucre à la crème du mental

Vivre l’instant présent ou le sucre à la crème du mental Par Joanie Thériault Chercher la recette, Medium mixte, collage, 23 novembre 2017, Joanie Thériault «Vivre l’instant présent», «Être dans le moment présent». Eh, que je me suis donc dit ça souvent...

L’instant présent ou revenir à la maison

L’instant présent ou revenir à la maison Par Johanne Harvey Par la fenêtre, Pastels sèches, Octobre 2017, Johanne Harvey "Fie-toi à ton coeur Quand s’embrassent les mers et ne vis que d’amour Même si le ciel tourne à l’envers" E.E. Cummings Chère Marie, Je...

Apesanteur

Apesanteur Par MélanieDubé Je viens de me lever. Hier c’était la fête. La maison était pleine de mes enfants, mes filles que j’adore. En ce matin calme et encore sombre, tout le monde dort encore. Je me fais discrète pour ne réveiller personne. Je me fais...

L’Instant présent

L’Instant présent Par Marie Gagné Moment de  plénitude au lac Guéguen en Abitibi. Prise le 22 juillet 2012 au lac Guéguen en Abitibi avec ma tablette Samsung et c'est mon frère qui regarde  le lac.  « L’action se passe toujours dans le présent, car c’est...
Share This

Share This

Share this post with your friends!