Sélectionner une page

Scotch tape

Par Mélanie Dubé

Baie des Chaleurs, le 18 juillet 2017

Sutton

Un jour, en me rendant à Sutton pendant une averse, le soleil a fait apparaître un arc-en-ciel comme je n’en avais jamais vu. Les couleurs étaient aussi prononcées que sur une boîte de Lucky Charm. Le paysage était magnifique. On roulait, Véro pis moi, sur une route sinueuse bordée d’arbres encore rutilants de pluie. J’ai ben failli mourir d’apoplexie quand, au détour d’un virage, l’arc-en-ciel est tombé drette sur la route en haut de la côte entre les deux rangées d’arbres. Écoute, y’était centré pile flush. Je pense même quand dans le bout’ rose, j’ai vu une licorne qui se cabrait avec des fleurs dans sa crinière blanche.

Non, sans blagues, le coup d’oeil était à couper le souffle. Je garderai en mémoire cette image-là toute ma vie.

Percé

Hier, j’étais à Percé. J’avais le Rocher Percé en plein devant moi… Pis plein de touristes qui faisaient des selfies avec la grosse roche à trou en arrière-plan… Le Rocher Percé, c’est impressionnant. J’avais vu toutes sortes de photos de la Gaspésie et de Percé. Bon ok, c’est cute, là, mais ça l’a aucune mesure avec la beauté de la 132 autour de la péninsule gaspésienne. En vrai, c’est pas cute, c’est complètement MA-LA-DE.

Qu’est-ce qui crée la beauté?

Alors, je me demande… qu’est-ce qui crée la beauté?

Les fesses dans le sable, les pieds sur la glacière et les yeux sur la mer, je me le demande. La réponse qui me semble la plus plausible est le caractère unique des choses. Si chaque village avait son Rocher Percé, il en perdrait de la valeur. Il deviendrait un parmi tant d’autres, il passerait au rang de la banalité et on ne le citerait pas en exemple pour parler de la beauté. Ce qui fait la beauté d’un visage est souvent une expression, une mimique unique à la personne. Sinon, le reste est de la plastie. Et tout le monde devient aussi banal qu’un mannequin de catalogue Sears.

La beauté se loge partout, elle est autant dans le visage que dans le geste, le mot que l’attitude, le paysage que l’invisible. La beauté c’est une attraction terrestre si forte qu’elle enclenche le dérailleur… Ton chemin bifurque. La beauté, c’est ce qui te scotche dans le moment présent.

Le roulis de la vague dans la Baie des Chaleurs à Bonaventure.

J’ai posé la question autour de moi : «Qu’est-ce qui crée la beauté?» Voici les réponses que j’ai obtenues :

Le regard de la personne qui regarde

La nature

L’équilibre

Les goûts

Printemps

Cette année, j’ai vu le printemps pour la première fois. Je suis littéralement tombée en amour avec lui. À cause du vert. Vous savez, le vert…? Le vert de la feuille qui vient de finir de se dérouler. J’ai une bonne quarantaine de printemps à mon actif, pis j’avais jamais vraiment remarqué le vert des feuilles nouvelles.

Jamais de la vie.

Pour moi, le printemps était boueux et salissant. Peut-être que le nuage gris qu’il y a autour de ma tête est devenu translucide, peut-être s’est-il dissipé? Je sais pas.

Peut-être que c’est ça le bonheur…

Peut-être que c’est juste d’être capable de voir pour vrai ce qui a toujours été là.

Peut-être…

Peut-être que je suis en train de guérir…

Peut-être que j’en suis au printemps de mon premier bonheur.

Hommage à lui

Tu chantes et tu joues de la guitare, mon trésor, assis sur un tronc que la mer a rapporté. T’es beau dans le soleil, mon homme de cuivre. Je regarde tes doigts sur les cordes et ta main qui bat le rythme comme la lame qui se brise sur la grève. Et tu chantes tout doucement… je distingue à peine la toune. Et ta voix pénètre mes sens, amenant avec elle, chaleur, confiance, réconfort…

Et je revois tes mains partout. Sur le bras de transmission avec ton bracelet de cuir, sur une minuscule robe rose que tu plies avec tendresse, sur la bûche que tu places pour que jaillisse la flamme.

T’es beau!

T’es beau dans ton sourire, toujours franc. Jamais feint. Jamais faux. T’es beau dans tes yeux noirs qui me vrillent l’âme. T’es beau dans le soin de tes attentions. Dans la chaise descendue de la falaise pour que je m’assoie, dans la bouteille d’eau froide que tu me tends. T’es beau dans la chaleur de la main que tu poses sur moi. Dans le coquillage que tu me rapportes de ta promenade matinale.

T’es beau dans ta voix grave qui vibre quand tu parles, quand tu chantes, quand tu dis mon prénom.

Et je t’aime!

Parce que t’es beau!

T’es beau dans l’attraction qui nous lie et qui nous ramène à l’autre. T’es beau dans ta folie sans gêne. T’es beau dans ta capacité à me faire rire. Dans ta loyauté, estie que t’es beau! Fidèle à toi, fidèle à ceux que tu aimes.

Et quand tu ris, t’es beau! Ton oeil se plisse et tu me regardes en coin, fier de ton humour, content de notre complicité, heureux.

T’es beau dans ton geste si doux, dans ta façon de bouger si silencieuse que tu me bascules dans un sous-bois où tous les sons sont calfeutrés par une végétation dense. T’es beau quand ta mâchoire se crispe pis qu’a dessine sa ligne carrée dans le bas de ton visage.

T’es beau dans ta compréhension, ton indulgence… Ta patience et ton non-jugement, dans ta prévoyance, dans ta foi en l’humanité, pis même dans la revendication de tes droits.

Tes beau dans ton grand corps, pis dans ta largeur d’épaules, t’es beau parce que t’es homme!

T’es beau dans ton tout toi. Dans ce que tu es, dans ce que tu dégages.

Maudit que t’es beau!

 

© Toute reproduction sans la permission de l’auteure est interdite.

 

Pour cette zone de commentaires, nous vous demandons votre adresse courriel à des fins de sécurité. 

En aucun cas votre adresse ne sera ni enregistrée ni diffusée et aucun courriel ne vous sera envoyé.

2 Commentaires

  1. Melodie

    Jaime bien le passage sur le printemps.

    Réponse
  2. Mélanie Dubé

    Merci, Melody.

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miroir Ô miroir

Miroir Ô miroir Par Myreille Bédard Miroir Ô miroir… , Photo numérique, Août 2017, Myreille Bédard Miroir Ô miroir, dis-moi qui est la plus belle…. Cette phrase célèbre, tirée du conte « Blanche-Neige et les sept nains », en dit plus long que l’on pense sur l’enjeu de...

La beauté des gens qu’on aime…

La beauté des gens qu’on aime… Par Catherine Briand Acrylique sur toile, Antoine Molinero. Photo en libre accès des œuvres de l’artiste. La beauté des gens qu’on aime… Qu’ils sont beaux… Mes deux amours, lorsqu’ils me racontent et me miment leurs bons coups au hockey....

Scotch tape

Scotch tape Par Mélanie Dubé Baie des Chaleurs, le 18 juillet 2017 Sutton Un jour, en me rendant à Sutton pendant une averse, le soleil a fait apparaître un arc-en-ciel comme je n’en avais jamais vu. Les couleurs étaient aussi prononcées que sur une boîte de Lucky...

Les formes de la beauté

Les formes de la beauté Par Joanie Thériault Beauté sauvage. Photo numérique, juillet 2017 Beauté, douceur, chaleur, confort, harmonie, beauté, sensualité, volupté, féminité… beauté, artificialité, marginalité, objectification… femme objet… corps objet… Quel drôle de...
Share This

Share This

Share this post with your friends!