Sélectionner une page

Viva la vida

Par Mélanie Dubé

Viva la vida, Procédés mixtes sur canevas récupéré, 2017, Mélanie Dubé

Dans mon bureau, entourée de quatre toiles non achevées, mon tablier maculé de couleurs,

cinquième jour d’une lutte acharnée contre la Mort,

je réponds à Catherine.

 

Le 19 février 2017, 12 h 45

«Pour moi, la folie, c’est de la liberté.» Annie Brocoli

Dans le cadre des 8 heures pour la cause

Reportage, Les Impatients

La semaine dernière, mon ergothérapeute en santé mentale m’a mise au défi de continuer de créer mais de façon positive. L’idée est que, si la création sert d’exutoire, la relation avec la création est unidirectionnelle et elle ne fait que vider. Ma Martine, si précieuse, m’a alors demandé de créer des choses positives… pour que la relation devienne bidirectionnelle… qu’elle me nourrisse plutôt que de siphonner le peu de substance qu’il me reste. Oupppsss! Chassez le naturel, il revient au galop! …Je disais donc… qu’elle me nourrisse de belles vibrations qui, éventuellement, pourront combler le vide existentiel. Voici donc, de ma part, pour la première fois sur ce blogue, un texte 100% positif… Il a fallu quelques modifications… mais bon…

La folie m’habite depuis que je suis toute petite. Avant aujourd’hui, je n’avais jamais eu peur de rien. Catherine l’a dit, parfois, «on sombre dans la maladie et l’incompréhension du cerveau qui se détraque….et surtout on sombre dans le regard des autres qui ont peur et nous stigmatisent.» Mais ce bout-là, c’est une autre histoire, un autre texte.

La folie, disais-je, m’habite d’aussi loin que je me rappelle. Ma folie, pour moi, est un terme complet qui englobe plein de mots : détermination, frondeur, témérité, absence de pudeur, guts, volonté, courage, idées, imaginaire illimité, conceptualisation, hypersensibilité aux autres, passion, intensité, fougue, exubérance, loyauté inconditionnelle. On prend tous ces mots-là, on les sacre dans le blender pis la purée qu’on obtient s’appelle Folie. – Folie, c’est plus beau en italique, je trouve… –  C’est une image positive-là, oui, oui…. de la purée, ça nourrit. Pensez à un beau bébé-lààààààà… Les bébés mangent à la petite cuillère, …sauf les bébé-ogres, eux-autres, ils se goinfrent!

Je suis un bébé-ogre. Une ogresse… euh… yé dont ben lette ce mot-là!

Je me goinfre, j’ai toujours faim. Je mords dans la vie à belles dents! C’est pour ça que cette semaine dans mes projets positifs, j’ai peint une toile qui s’appelle : Viva la Vida! Avec plein de belles couleurs, pas de noir! Juste des couleurs lumineuses, une texture lumineuse, de la brillance, toute, toute, toute!

Le problème, c’est les autres. Ils veulent pas que je morde dans leur vie…

J’en veux plus de cette vie, dit la suicidaire dans le tapis, avec un grand éclat de rire. Je veux plus de sensations fortes, je veux me sentir vivante!

Quand quelque chose se présente à moi, que ce quelque chose allume une microscopique étincelle, moi, je souffle sur la braise pour que s’anime le plus grand feu de joie qui soit. Si la vraie vie se passait dans ma tête, il y aurait pas mal moins de problèmes dans le monde, je te jure. Pis on jurerait aussi que je suis un véritable être de lumière. Moi, j’ai le goût de me pitcher dans le monde, j’ai le goût d’aimer à pleins poumons, j’ai le goût de battre la mesure d’une danse de joie, tard dans la nuit avec des amis qui dansent sous la lune. J’ai envie d’aimer et de tout donner à mes filles d’amour, à mon homme, à mes amis…

J’ai toujours dans la tête plein d’idées pour faire plaisir à ceux que j’aime. Je ne me suis jamais de la vie demandé, avant d’aimer quelqu’un, si cet amour allait me coûter quelque chose. Ça va de soi. Tout coûte de quoi. Ça coûte toujours un choix pis les conséquences qui vont avec. Ben moi, je m’en sacre, je choisis quand même. Parce que c’est ça être libre : pouvoir choisir. Après, ce qui va faire la qualité de ta personne, c’est comment tu vas dealer avec les conséquences. Moi, dans ma purée de folie, mon amour est gratuit, fac les conséquences, je les assume pleinement sans refiler la facture aux autres.

Wow! Deux paragraphes sans rayures…

Je laisse pas la peur de la facture contrôler mes choix.

C’est ça être fou. C’est ça être libre.

Faut croire qu’Annie Brocoli était pas trop «perdue dans l’espace».

«On sombre dans la maladie et l’incompréhension du cerveau qui se détraque» quand on en a marre d’être seule à se lancer dans l’inconnu, quand tout le monde autour est sur les breaks. C’est quand qu’on me refuse mes sensations fortes que je me sens morte.

Je suis folle et vivante!

 

© Toute reproduction sans la permission de l’auteure est interdite.

Pour cette zone de commentaires, nous vous demandons votre adresse courriel à des fins de sécurité. 

En aucun cas votre adresse ne sera ni enregistrée ni diffusée et aucun courriel ne vous sera envoyé.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ma folie

Ma folie Par Johanne Harvey       Tu es mon amour Ma clameur mon bramement Tu es mon amour ma ceinture flêchée d'univers Ma danse carrée des quatre coins d'horizon Le rouet des échevaux de mon espoir Tu es ma réconciliation batailleuse Mon murmure de...
Read More

Le spectre maladie-folie

Le spectre maladie-folie Par Joanie Thériault Sans titre, acrylique et papier mâché sur canevas 16X18, 2017, S.D. Je me dois de revenir sur les propos de Catherine dans ce texte, à l’effet que la folie et la maladie mentale sont vraiment les deux opposés d’un spectre....
Read More

Maudit qu’t’es folle!

Maudit qu't'es  folle! Par Myreille Bédard       « Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion. » Saint-Augustin Nature morte follement vivante, Photo numérique, 2017, Myreille Bédard Maudit qu’t’es folle!! Combien de fois...
Read More

Viva la vida

Viva la vida Par Mélanie Dubé Viva la vida, Procédés mixtes sur canevas récupéré, 2017, Mélanie Dubé Dans mon bureau, entourée de quatre toiles non achevées, mon tablier maculé de couleurs, cinquième jour d’une lutte acharnée contre la Mort, je réponds à Catherine....
Read More

Au pays de la Folie

Au pays de la folie Par Marie Gagné Patchwork de petits dessins et croquis, Crayons feutres, aquarelle, stylo bille, encre de couleur et autres médiums, Marie Gagné Brin de sagesse au-delà de la folie. Acrylique sur canevas, 12"x12"x2", Marie Gagné "On ne peut voir la...
Read More

La folie de vie : un trésor

La folie de vie : un trésor Par Catherine Briand Effervescence. Mélanie Dubé Idée, parole, actions déraisonnables, insensées : Des folies de jeunesse. Dire des folies. Dépense excessive, inconsidérée : Vous avez fait une folie en nous offrant ceci. Engouement,...
Read More

Copyrighted Image

Share This

Share This

Share this post with your friends!